S’accomplir en fin d’année

S'accomplir en fin d'année

Halloween est loin derrière, les premiers gels sont arrivés et on sent déjà la frénésie qui nous mènera jusqu’à Noël s’installer. On avait envie de s’accomplir, 2017 était porteuse de plein de projets, peut-on en réaliser d’ici la fin de l’année?

D’abord, j’a envie de vous dire de mettre sur pause votre lecture pour prendre trois grandes respirations. C’est fait? Maintenant, la bonne nouvelle, oui, vous avez le temps de vous accomplir d’ici la fin de l’année. Est-ce que vous passerez en revue tous les éléments de votre bucket list? Assurément pas. Comme les arbres qui laissent aller leurs feuilles à l’automne, il est temps de lâcher prise sur les projets intéressants mais superflus. De cette façon, vous pourrez célébrer avec fierté lorsque les douze coups de minuit auront sonné, le 31 décembre venu, prêts à accueillir à bras ouverts la nouvelle année.

D’ici là? On reprend quelques respirations, avant de jeter un œil à son agenda afin d’épurer et de laisser aller ce qui est de trop dans votre assiette. Tout ce qui ne vous nourrit pas, n’est pas utile à votre bien-être personnel, familial, professionnel a le droit d’être rayé de votre horaire. Après tout, cet horaire, c’est le vôtre. Offrez-vous de la latitude pour vous reposer, amener de la douceur dans ce mois de novembre qui affecte le moral de plusieurs, et faire de la place pour ce qui compte vraiment.

Que ferez-vous de ce temps ainsi libéré? Vous allez choisir, avec votre cœur et non votre tête, un seul objectif. Non pas deux, trois ou dix, mais bien un seul objectif, sur lequel vous mettrez toute votre attention pour la fin de l’année. Votre énergie, temps, amour ne sera pas diffusé à plusieurs endroits mais bien dans la même direction. Alors, dans la grande liste que vous aviez en début d’année, qui s’est probablement allongée au cours des mois, que voulez-vous réellement accomplir?

Votre choix est fait? Inscrivez-le à votre agenda, sur toutes les semaines restantes, faites-lui de la place, découpez en sous-objectifs, inscrivez-le en gros sur le frigo. Vous avez besoin de l’ancrer profondément de sorte que, si d’autres opportunités se présentent, vous ne perdiez pas le focus. Vous aurez probablement à dire non à autrui, afin de vous dire oui. Dire oui à votre propre accomplissement, votre bonheur, votre croissance personnelle.

Pour vous aider à faire davantage de place à ce qui vous importe réellement pour les semaines à venir, pourquoi ne pas diminuer votre temps d’écran? On est tous pareils, vous comme moi, tombons littéralement hypnotisés par notre fil d’actualité Facebook ou Instagram. Est-ce que ça nous nourrit? Bien pauvrement, avouons-le. C’est une bonne occasion de dire non à ces fuites de temps pour dire oui à notre accomplissement qui nous tient tant à cœur.

Évidemment, je ne vous écrirais pas tout ceci si je ne m’engageait pas envers moi-même également, à enrayer le superflus de mes projets qui attendront 2018 (et peut-être même 2019, qui sait!). Je fais aussi le choix de revenir à l’essentiel de ce que je veux célébrer au 31 décembre, une bonne tasse de thé à la main. C’est le cœur remplit de joie, mes cheveux sentant le chlore que je vous écris ces lignes, fière d’être allée à la nager tôt ce matin, et prête à y retourner 2 à 3 fois par semaine. Le contact avec l’eau me manque terriblement l’hiver, et c’est sur cet accomplissement que je choisis de mettre mon attention pour les prochaines semaines. Une activité qui me nourrit tant au niveau du corps, que du cœur et de l’esprit.

Encourageons-nous ensemble, pourquoi pas! Que voulez-vous célébrer, le 31 décembre prochain comme accomplissement? Rappelez-vous, un seul objectif 😉

Auteur: Tania Boucher

Tania est consultante stratégique, blogueuse et fondatrice de Ma voix, ta voie. Grande rêveuse, exploratrice en herbes, amoureuse du bien-être, de l'achat local et du slowliving. C'est avec le plus de simplicité possible qu'elle vous partage ses découvertes, astuces et réflexions pour ralentir afin de vous accomplir.
  • Line

    J’ai vraiment l’impression de faire du mieux que je peux.
    Même si parfois ça ne semble pas assez pour certains.
    Alors, à la fin de mon année, je ne peux qu’être fier du chemin parcouru.
    Oui il reste des choses à faire et éventuellement elle seront faites ou pas, selon l’urgence, le besoin ou le plaisir de les faire.
    Bonne fin d’année!