Apaiser le stress parental grâce à la méditation

Apaiser le stress parental grâce à la méditation | Ma voie, ta voie - Ralentir pour s'accomplir

Apaiser le stress parental grâce à la méditation

La pleine conscience et la méditation sont de plus en plus populaires et c’est tant mieux. Nous vivons dans un monde nerveux qui carbure à la performance. Je constate de plus en plus que les gens veulent vivre leur vie plus consciemment. Les parents notamment. 

Le livre que je vous présente dans cet article est destiné aux parents. Apaiser le stress parental : Exercices pratiques et méditations guidées, de Diana Korevaar, est peut-être le livre qu’il vous faut pour vous initier à la méditation et mieux vivre le moment présent, malgré les hauts et les bas de la vie de parents. 

 Après vous avoir présenté le livre plus en détail, je vous révèle mon top5 des pratiques à essayer. 

Apaiser le stress parental, c’est possible 

L’auteure du guide est psychiatre et utilise la méditation pleine conscience avec ses patients. Elle nous partage le vécu de ses patients et comment ceux-ci ont réussi à apaiser leur mental et à retrouver le calme.  

Le livre se compose de 26 leçons présentées en deux parties : la science de la pleine conscience et pratiques et techniques à essayerChaque leçon est accompagnée de pistes de réflexion. Je vous conseille d’avoir un cahier de notes sous la main, car les réflexions proposées risquent de vous faire écrire un brin.  

Crédit photo : Josée Tardif, Une lecture à la fois

Mieux se comprendre  

Si vous avez du mal à contrôler vos pensées, dites-vous que c’est tout à fait normal et naturel. «On dispose d’une maîtrise très relative de nos pensées.» Selon la science, «seulement 10% de l’activité du cerveau sert à la réflexion consciente». 

Je comprends mieux maintenant pourquoi c’est si difficile de contrôler nos pensées, surtout lorsque nous vivons des moments très intenses comme parents. Lors de périodes de stress, on se met à ruminer, à s’inquiéter, à tenter de se distraire à tout prix, parfois de façon compulsive.  

On ne peut pas arrêter de penser, mais on peut réduire nos périodes de ruminations grâce à la pratique de la pleine conscience et à la connexion à soiIl ne s’agit surtout pas de réprimer nos pensées négatives, mais plutôt de les laisser passer. Patience et persévérance sont de mise. 

Si vous doutiez des bienfaits de la méditation sur votre esprit et votre corps, ce livre finira de vous convaincre. En effet, les études démontrent qu’après «quelques semaines de pratique seulement, on constate des changements mesurables de la structure cérébrale.» Le cerveau se transforme et développe des mécanismes pour vivre dans le moment présent. 

Mon topdes techniques à essayer à la maison 

  • Le balayage corporel consiste à se poser un instant pour faire un scan de tout notre corps. De la tête aux pieds, on prend un moment pour accueillir nos sensations corporelles. 
  • La méthode STOP est vraiment très pratique pour mettre un frein à des émotions envahissantes. Il s’agit de prendre conscience de nos pensées en arrêtant d’abord ce que l’on fait pour ensuite respirer profondément. On observe nos sensations et nos pensées pour ensuite reprendre nos activités. Une technique à utiliser n’importe où. 
  • La méditation de la montagne est une méthode de visualisation parfaite pour sortir d’un cycle de pensées obsédantes. On s’installe confortablement et on constate notre état, sans le juger. On visualise ensuite une montagne et on apprécie sa beauté, sa stabilité et sa force. 
    La montagne reste solide dans le moment présent et laisse le vent, les orages, les saisons suivre leur cours. Dans cette leçon, l’auteure nous suggère aussi de trimballer une pierre avec nous. On peut ensuite prendre cette pierre dans nos mains pour nous rappeler notre force intérieure. 
  • La pratique de la reconnaissance peut être très bénéfique pour améliorer son bien-être. La patience est de mise pour cette pratique (comme pour toutes les pratiques, soit dit en passant). La technique est simple, on évoque trois bonheurs chaque soir et on se pose la question suivante : Pourquoi ces bonheurs me sont-ils arrivés? 
  • Pour mieux gérer nos émotions, se détacher du récit sous-jacent qui se réactive lorsqu’on vit une émotion intense peut nous aider. Il s’agit d’identifier nos sensations et nos pensées quand nous ressentons une émotion vive dans un contexte particulier. 
    Par exemple, vous attendez dans une file d’attente et c’est long. Vous êtes crispé, vos épaules sont tendues, vous soupirez et vous pensez à votre besoin d’être servie rapidement. Vous sentez que votre besoin est plus important que les besoins des autres devant vous. 
    En prenant conscience de vos réactions automatiques, et parfois disproportionnées, vous constatez qu’elles ne sont peut-être pas justifiées. Alors quand vous savez que vous réagissez trop intensément, c’est le moment de vous connecter à votre respiration, de détendre vos muscles pour vous détacher de la cause de votre émotion. À répéter aussi souvent que nécessaire. 

Être parents nous fait vivre toute une gamme d’émotions. La naissance d’un enfant peut éveiller en nous certaines réactions ou émotions très intenses. Je crois que ce livre peut vraiment aider les parents à mettre un baume sur leur cœur. 

S’ouvrir à la méditation, c’est s’ouvrir à soi, c’est s’offrir l’espace pour être et pour vivre le moment présent. C’est un véritable cadeau. 

Quelles sont les techniques que vous utilisez pour retrouver le calme intérieur? 

Retour vers soi |Ma voix ta voie|

Auteur: Josée Tardif

Josée cultive au quotidien le plaisir de lire et adore partager ses réflexions auprès de sa communauté. Elle prône une vie douce entourée des siens. Elle est aussi la créatrice du Journal de lecture, un guide inspirant pour accompagner le lecteur dans ses découvertes.