Désactiver son robot intérieur pour mieux vivre

Dans une société où tout doit toujours aller plus vite et dans laquelle on doit toujours être plus performant, on ne se rend même plus compte à quel point nous sommes la plupart du temps sur le mode automatique. On fait les choses selon un certain ordre ou selon une routine établie dans notre vie sans remettre quoi que ce soit en question. Un exemple parfait qui illustre très bien à quel point notre système automatique peut se déclencher sans qu’on s’en rend compte c’est lorsque nous conduisons et qu’on perd ensuite la notion du temps. On arrive finalement à destination un peu surpris, car on ne se souvient pas d’avoir conduit tout le trajet. Cet exemple nous ait presque tous arrivé et ne représente qu’un événement parmi plusieurs pour lequel notre robot a pris le dessus. Je tiens à préciser que ce n’est pas nécessairement mal lorsque celui-ci prend le dessus. Cela par contre le devient lorsqu’il finit par nous contrôler pour la majorité de notre journée. Vous comprendrez que je parle en termes de métaphore en ce qui concerne le robot.

De plus, nous pouvons nous demander : Est-ce que nous sommes réellement heureux dans cette façon de vivre? Je pense que c’est une question importante que nous devrions nous demander quand on vit selon une routine dans laquelle on met la plupart du temps nos émotions de côté, le système automatique ne permettant pas de les inclure. Est-ce que nous nous tenons occupé seulement pour les mettre sur pause, pour cacher quelque chose qui nous fait peur? Être à l’écoute de soi-même peut être effectivement épeurant. On prend conscience de nos forces, nos faiblesses, de nos blessures, de ce que nous aimons réellement, etc. Lorsqu’on décide d’avoir le plein contrôle sur notre vie et de faire des actions pour aller en accord avec nos émotions, ça peut être déboussolant.

J’étais moi-même, il y a environ 5 ans, la fille qui travaillait énormément et qui ne s’écoutait pas du tout. Mon robot avait clairement pris le dessus sur moi. Je pouvais passer huit heures à faire mes travaux et étudier dans ma chambre sans jamais détourner le regard, faire des pauses ou encore manger. Je ne ressentais pas la fatigue ou encore tout autres émotions. Je ne me rendais pas compte que c’était inhumain et encore moins, car tout le monde me félicitait pour ma super productivité et mon mode de vie était valorisé (pour dire que nous vivons dans une société parfois un peu malsaine). Le jour où j’ai réalisé que cela m’amenait beaucoup de réussites dans la sphère scolaire et professionnelle, mais aucune au niveau personnel, m’enlignant même visiblement vers un échec de ce côté, j’ai décidé de désactiver ce robot et de me reconnecter tranquillement vers mes émotions. Cela n’a vraiment pas été facile! Cela ne se fait pas du jour au lendemain.

Trucs pour y parvenir :

  • Prendre le temps de se demander si toutes les tâches dans notre journée sont vraiment nécessaires. Vous vous sentez un peu plus fatigué et il y a des tâches qui peuvent être remises à demain? Eh bien, prenez une pause! Personne ne va mourir, car les choses ne sont pas faites comme elles le sont d’habitude.

 

  • Prendre du temps pour ne rien faire ou pour faire une activité qui vous fait vraiment plaisir. Dans cette vie mouvementée on oublie souvent de le faire et pourtant ça peut tellement avoir un grand impact positif. Prendre une pause peut même vous rendre plus productif par la suite.

 

  • Vivre des moments en pleine conscience.

J’aimerais vous lire. Et vous, que faites-vous pour y parvenir?

 

Vis tes rêves |Ma voix, ta voie|

 

Auteur: Priscilia Vaillancourt

Priscilia est une passionnée de yoga,de bien-être et de cuisine et tout ce qui l'entoure! Avec toutes ses passions et son horaire chargé, elle prend soin de faire le choix de mettre en priorité son équilibre et son bonheur. Elle veut vivre sa vie dans la joie et la beauté du moment présent, plutôt que dans un esprit de stress et de performance.