Être chevaleresque envers soi

Être chevaleresque envers soi |Ma voix, ta voie|

Vous vous demandez peut-être ce que ce titre peut réellement vouloir dire? Eh bien, selon moi, monter à cheval demande une certaine agilité. Du moins, vous serez d’accord avec moi que ce n’est pas aussi simple que de monter en voiture! Pourrais-je être plus subtile ? Hum… J’aime bien quand le mystère se fait hôte de la curiosité humaine.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous suggérer d’être porteur de galanterie envers vous-même. Alors que l’automne nous donne envie de nous emmitoufler de confort et de chaleur, je vous invite à chouchouter votre orgueil. Oui, vous avez bien lu. Donnez de l’amour à cette partie en vous qui a peur de perdre.

Je souhaite vous jaser de mes derniers jours, pas tant de leur contenu, ce serait un peu long et peut-être même ennuyant. Non, je souhaite vous entretenir sur cette « irritante » peur de se tromper qui vient nous opportuner sans relâche certains jours. Ce malin doute qui revient sans cesse à la charge, même quand on se montre indifférent à ses tactiques de « pêteux de ballounes ». Celui-là même qui, même à travers les cadeaux que la vie nous offre, réussit trop souvent à manipuler le hamster qui habite l’esprit et à le convaincre d’embarquer dans sa course afin de déranger ma paix intérieure que je commençais à peine à savourer!

C’est ce que j’ai vécu cette semaine, alors que j’étais complètement motivée, énergique, confiante et joyeuse. De belles rencontres ont surgit sur mon chemin, j’ai reçu de belles nouvelles, j’étais prête à me visualiser un scénario d’avenir digne de la personne merveilleuse que je suis! Je vous le dis, ça allait ben! L’intuition à broil, je souriais à pleines dents à la vie et je faisais tout ce qui était en mon pouvoir pour cultiver au plus long terme possible ce sentiment explosif! Et pis là, bang! La tête se met à me tourner : «  Et si je me trompais ? Et si c’est un test que la vie m’envoie pour vérifier si je fais la bonne chose ? Et si la bonne chose, ce n’est pas ça? Et si…? » Ouais, ce genre de réflexion qui nous pousse trop souvent à laisser tomber ce qu’on a attendu toute notre vie, qui fait que nous nous laissons tomber nous-mêmes, nous et toutes nos belles intentions!

J’en étais là. Tout près de l’automne et de ses mille promesses de récoltes, d’abondance et de sortie de zone de confort! Après avoir passé quelques semaines à rêvasser au soleil, à m’oxygéner le corps dans l’eau salée et à savourer la farnienté à plein régime, j’étais  maintenant prête à cheminer à travers de nouveaux défis. Je me suis dit que c’était mon tour, que j’étais fière de tout le chemin parcouru ces derniers mois afin de garder les deux pieds sur terre malgré ma vie passablement instable. Et voilà que je me suis mise à voir de la brume dans mes lunettes, me projetant le côté plus sombre des possibles. J’étais en train de laisser entrer en moi la peur de l’inconnu, l’inconfort et les conséquences négatives éventuelles si j’osais aller là où mon cœur me disait d’aller. Pire encore, je me suis mise à douter que c’était bien mon cœur qui m’offrait sa main. Et si c’était une nouvelle lubie déguisée en rose étincelant qui tentait de m’embobiner dans un scénario perdu d’avance?

Sérieux, je ne pensais pas avoir autant d’imagination!

Je dois toutefois avouer que j’ai cette fâcheuse habitude (ou non, c’est selon la perception de chacun) de faire à ma tête (ou à mon cœur) malgré le film d’horreur qui a pris place sur le grand écran de mon esprit, me proposent fortement de fuir. Je suis du genre à tellement vouloir les choses une fois que je les ai espérées, que nonobstant les doutes, j’y vais. Je suis une intense, mais aussi une enfant gâtée. Si on m’a proposé une gâterie, je me suis déjà projetée dans le futur possédant la dite gâterie. Si je l’ai imaginée, je dois l’obtenir, ou du moins l’essayer dans la mesure du possible.

MAIS LÀ… Est-ce qu’à partir de maintenant, je peux me foutre la paix avec les doutes qui séparent le oui et le non? Est-ce que je peux prendre des décisions, vivre mon élan créateur sans me faire déranger par la peur de perdre quelque chose? Je veux avancer en toute liberté et confiance sans devoir regarder en arrière afin d’être certaine que je n’ai pas oublié de considérer un élément, qui, somme toute, viendra foutre le bordel sur ma route calme et paisible.

Avec la sagesse, je me rends bien compte que cette histoire est celle de tous les humains. D’une fois à l’autre, l’expérience me fait prendre conscience que c’est tout simplement ça et qu’il en est ainsi. Tenter d’irradier le doute ne ferait que gaspiller mon énergie. Alors, voilà où je voulais en venir… Cette fois, j’ai délibérément écouté ce que la peur avait à me dire. Je me suis allongée quelques instants, j’ai posé une main sur mon cœur et l’autre sur mon ventre et j’ai tendu l’oreille à ce que j’avais À ME DIRE. J’ai pris un moment pour aller au fond de moi-même même si le temps filait, même si le travail m’attendait, même si mes enfants étaient tout près. Si je ne m’étais pas donné cette tendresse, j’aurais complètement passé, encore une fois, à côté d’un savoir nécessaire et ultra pertinent sur moi-même. La réponse qui m’a été donnée, vous vous en doutez bien, a fait tellement de sens. Et, comme je m’y attendais, le fait d’avoir pris le temps et l’amour d’extérioriser la tension qui m’habitait et de mettre des mots sur celle-ci a immédiatement apaisé mon corps et mon esprit.

Croyez-moi que je recommencerai cet exercice aussi souvent que l’orgueil et le doute se pointeront sur mon chemin.

Mais là, vous avez surement envie de connaître la réponse que j’ai reçue? N’ayez crainte, j’y reviendrai dans mon prochain article de blogue. Avant de conclure, j’affirme tout de même ceci : « La honte ou la peur de la honte est probablement l’un des plus importants obstacles à l’estime de soi… ».

Ça vous parle ? Revenez me lire au courant de l’hiver 2019!

 

Auteur: Martine Ouellet

Passionnée de théâtre et de relation d'aide, Martine allie à merveille l'imaginaire à travers ses séances et audios d'hypnose. Elle nous partage sur le blogue ses réflexions profondes et prises de conscience. www.hypnosemartineouellet.com